Suicidal Tendencies Interview
Cette interview a été réalisé à Lignon (Suisse) le 13 Novembre 2003 lors de leur passage au Resistance Tour . Tataye et OS avons rencontré Steve le Bassiste.

C'est la première date de la tournée, qu'en pensez-vous ?

Je suis très heureux. C'est cool ici, la région est superbe. Nous avons en plus beau temps, vous savez quand on est sorti de l'avion il pleuvait mais là c'est mieux.

Après toutes ces années, Suicidal a développé différents styles de musiques : punk, métal, quel style allez-vous jouer ce soir ?

Un mix de tout ça. Vous savez du speed et du métal. La plupars des moreceaux que nous allons jouer vous l'avez déjà entendu parce que nous travaillons sur un nouveau projet à l'heure actuelle. Et nous en jouerons certains morceaux quand il sortira mais pas ce soir.

Avez-vous déjà enregistré cet album ?

Oui. Il va surement sortir en début d'année prochaine.

A propos du nouveau Infectious Grooves ?

Il est pratiquement terminé, mais pas totallement. On y est presque, après cette tournée, on retourne en studio le terminer.

Est-ce difficile de jouer dans deux groupes différents avec les mêmes personnes ?

Non, c'est assé pratique, c'est très simple vous savez. Ca ne fais pas un trop gros changement.

Allez-vous faire des concerts avec les deux groupes ?

Je ne sais pas, c'est possible. Mais je n'en suis pas certain.

Si c'était le cas, ne serait ce pas difficle de jouer deux sets d'affilés ?

Pas vraiment. Vous savez, j'ai joué de la musique toute ma vie. Donc musicallement ce n'est pas un problème. Mais je ne sais pas, ça dépend surtout de l'état d'esprit du chanteur. Mais vous savez, c'est faisable, ce n'est pas un problème.

Mike Muir est dans le monde de la musique depuis si longtemps, comment est-ce de jouer avec lui ?

C'est un honneur. J'apprécie énormement de pouvoir jouer avec lui. Je n'aurai jamais pensé jouer un jour avec Suicidal. Ca fais un moment que je connais ce groupe, c'est extra.

Comment en êtes vous arrivé à jouer avec eux ?

Oh c'est simple. Mon frère jouait de la batterie avec eux avant que j'arrive. Et un jour, ils ont eux des histoires avec leur ancien bassiste, donc ils se sont mis à la recherche d'un nouveau bassiste, c'est alors que mon frère leur a parlé de moi en disant que je joue de la basse comme lui il joue de la batterie. C'est donc comme si j'avais été projeté dans ce groupe.

Vous venez de Californie ?

Yeah !!!!

Que pensez du fait que votre nouveau gouverneur soit le Terminator ?

(Eclat de rire)

En France, nous sommes amusé de voir qu'un acteur puisse devenir aussi important en politique, qu'en pensez-vous ?

C'est différent vous savez. Honnêtement, je ne suis pas trop branché politique, tous ses rouages, tout ce qui s'y passe c'est pas trop mon truc. Mais son élection à étée vue de manières vraiment différentes. Certains voient ça comme une grosse farce, d'autres voient ça comme un plus, mais pour moi, c'est un peu entre les deux. Bien sûr, c'est marrant de voir que Terminator est notre gouverneur. Mais je pense que c'est bien. Ce qui risque de ce produire, c'est qu'il verra les choses de manière objectives sans regarder tout ce qui se passe autour comme le font la plupars des politiciens. Il ira plus dans le sens : " C'est le problème, c'est cela qui doit être résolu ". C'est comme ça que je le voie faire plutôt que de passer par des chemins tortueux, enfin vous comprenez. Il va travailler sur ce qui a vraiment besoin d'être réparé.

Vous allez bientôt jouer en France, est-ce la première fois ?

Je ne me rappel plus très bien si j'y est déjà joué. Je ne pense pas. J'ai vraiment hâte d'y être.

Que pensez-vous du fait de voyager, venir en Europe pour jouer de la musique ?

C'est génial. En Europe, vous savez, vous appréciez plus la musique qu'en Amérique. C'est bien chez nous, mais j'adore venir par ici !


Interview Tataye & O.S.
Traduction Tataye






Copyright Hammerock - Spiritribe 1999