Killswitch Engage
(Alive Or just breathing)

Putainnnnnnn ! Quelle claque !!!
Voilà les premiers mots qui viennent à sortir dès la première écoute de ce " Alive Or Just Breathing ". Mais d'où sort ce groupe avec ce nom tiré par les cheveux ? Bah tout " simplement " du Massachusetts. C'est dans cet Etat des States que Roadrunner est allé chercher ce fameux Killswitch Engage, véritable révélation, mais qui n'en est pas pour autant à son coup d'essai. En effet, en 2000 était déjà sorti un premier album éponyme sur le label Ferret. Et alors, pourquoi la musique de nos 5 larrons nous donne t'elle cette impression plus que positive ? Et bien tout simplement parce que ce groupe apporte une nouvelle branche à l' " arbre métal ". Beaucoup de mélanges de styles ont d'ores et déjà vu le jour depuis le début des années 90, mais là, jamais nous n'avions entendu une telle musique. Faite sur base de métal et de hardcore burné, la zik de Killswitch comporte également pas mal d'influences issues du trash ou du death. Le groupe maîtrise incroyablement ses instruments, les parties de batteries sont d'une précision impeccable, chose encore plus remarquable lorsque l'on sait que c'est le guitariste du groupe, Adam Dutkiewicz qui s'est occupé de les mettre en boîte. Concernant les riffs de gratte, le duo Joel Stroetzel/Adam Dutkiewicz nous en propose un bon ptit paquet croustillant, tout droit tiré du bon vieux trash que l'on écoutait il y a quelques années encore et que l'on croyait définitivement éteint. Que c'est bon de réentendre enfin ce genre de riff de la part d'un jeune groupe ! Au moins, certains auront retenu les leçons données par Slayer et autres Metallica ! Personnellement j'en doutais vu les divers modes qui se sont succédées d'années en années... Enfin bon... Killswitch Engage affirme également sa différence au travers de son chanteur, et là encore, j'ai envie de m'exclamer, " Mais quel chanteur !! ". Jesse Leach, tel est son nom est un chanteur hors du commun, qui sait allier chant d'une agressivité rarement vue, emprunts au hardcore ou au death, à des chants plus mélodieux qui nous font frissonner le corp entier. Bien que très risqué, le mélange s'avère donc on ne peut plus réussi et cela force le respect. Autre point important à notifier : la production. Le son est tout simplement incroyable et d'une rare finesse, résultat du travail de ce diable d'Adam qui n'en fini pas de multiplier les rôles, cet homme est un véritable génie qui fait d'or tout ce qu'il touche. Killswitch Engage remet donc au goût du jour le trash, à sa propre sauce, pour un résultat plus qu'original et d'une qualité rarement vue ces dernières années, avec un enchaînement de tubes métal qui vous feront passer d'un état de fureur hystérique à une émotivité frissonnante. Chaque titre vaut son pesant de cacahuète mais si je ne devait en garder que quelques-uns, je citerai " Fixation Of The Darkness ", " My Last Serenade ", et " Life To Lifeless ".
Ce groupe à donc un potentiel énorme qui ne demande qu'à être confirmé. Killswitch Engage est pour moi la meilleure trouvaille de Roadrunner depuis Machine Head, et ce n'est pas rien quand on connaît mon amour immodéré pour la bande à Robb. Si chez Hammerock nous donnions des notes aux albums, ce " Alive Or Just Breathing " mériterai sans aucuns doutes un bien mérité 10/10.

Kronik Manu


Killswitch Engage : Interview - Photos

Label : Roadrunner Records

.......... .......

Site: http://www.killswitchengage.com





Copyright Hammerock - Spiritribe 1999