Enhancer
(
Electrochoc
)


Voici le nouveau Enhancer " Electrochoc ", oui Enhancer, vous savez notre Sugar Ray version Française, du rock où l'on mélange tout, hip hop, fusion, rock, métal et on secoue bien !!
Après " Street Trash " voilà donc le retour des Enhancer, toujours un packaging de dingue (major oblige) mais aussi des graphismes de fou, là uniquement du au talent du groupe, alors qu'est-ce qu'il y a dans ce nouvel album. Pleins de choses comme d'hab, leur truc à eux c'est de mixer tous les genres, un côté néo, à la Korn, Limp Bizkit, un côté fusion façon Hed(pe), un côté hip hop à la Kottonmouth Kings où certains albums de Lords Of Brooklyn où rock et hiphop font bon ménage. Mais les deux exemples les plus typiques sont peut-être Sugar Ray et 28 Days, où comment taper dans tous les râteliers en gardant un style. Et oui ils passent d'un hip hop nerveux à un rock façon Mötley, en passant par une fusion à la Silmarils, le tout sans complexe, l'ensemble reste en accord et c'est peut-être ça le plus dure à atteindre.
Je précise que ce type de fusion n'est plus vraiment mon trip, donc je me sens plus touché par leur morceaux les plus hip hop, notamment les samples et nappes, car le chant hip hop en Français à tendance à me saouler, à part si c'est du vrai de la cave, Chaos Clan, Elite, 69 represent !! On remarquera donc les prestations de Marz de Chicago qui calme vraiment et contraste les morceaux où il pose, leur donnant une ampleur remarquable. Les douze titres s'enchaînent tranquillement la production est nikel, quand on a... on peut, mais faut-il encore savoir s'inspirer…
Car là est la force d'Enhancer, nous faire du Waméricain façon Franchouillard, ou plutôt new génération, ou le français, l'anglais, le franglais, dialecte de rue West and East coast from France se mélange et devient qu'un seul langage. Il en va donc autant pour les phrasés vocaux que pour la musique, on malaxe, on mélange, c'est ça le Enhancer style.
Les fans du genre seront donc aux anges, les autres tireront la gueule comme d'habitude (ouverture d'esprit made in France oblige), pour ma part même si ce n'est pas ma cam, j'admets le boulot qu'il y a dans ce " Electrochoc ", qui me réconcilie un peu avec eux, après la pseudo " reprise " d'Antisocial qui m'avait bien mi les nerfs, je ne vous le cache pas.

Kronik O.S.


Enhancer :

Label : Barclay / Universal Records

Site : www.enhancermusic.com



Copyright Hammerock - Spiritribe 1999