Alex Skolnick
(
Last Day In Paradise
)


Il y a une vie à côté de Testament et ce nouvel opus solo d’Alex Skolnick en est la preuve. On aurait pu trouver curieux de voir ce disque sortir chez Magnatude Records mais il n’en est rien vu qu’il s’agit ici de compositions dans la droite lignée de ce que nous propose régulièrement ce fameux label. Et oui, ici rien à voir avec Testament, et ce à ma grande surprise, ne connaissant pas les premier méfaits solistiques du bonhomme. Entouré de ses compères Nathan Peck à la basse & Matt Zebrowski à la batterie, l’ami Alex distil avec brio un jazz rock haut en couleur et en saveur. En même temps rien de bien étonnant quand on apprend par la suite que le guiatriste a un temps foutu le camp de la Bay Area pour la Big Appel afin d’y intégrer la New School University’s Jazz. Et on ne peut être que séduit par autant de talent et une telle diversité dans le jeu même. Au fil des 10 compos de l’album on se laisse aller, on se laisse charmer... En revanche on pourra reprocher à cette galette de n’être quasi composée que de cover, ainsi, Alex et ses potes remettent au goût du jour quelques classiques comme le “Revelation (Mother Earth)” d’Ozzy, le “Practice What You Preach” de Testament renommé pour l’occasion “Practica Lo Que Predicas”, ou le "Tom Sawyer" de Rush. Quoi qu’il en soit, le travail effectué est magistrale et l’interpretation sans failles. Si vous êtes amateur de guitare instrumentale et tout particulièrement de Satch (dont on sent l’influence à plusieurs niveaux), ce disque trouvera place sur vos étagères.

Kronik Manu


Alex Skolnick :


Label : Magna Carta


Site : http://www.alexskolnick.com




Copyright Hammerock - Spiritribe 1999